Comment dessiner une caricature ?

 Le rôle et le but de la caricature

La caricature est un mode d’expression comique ou satirique. Elle exige  une pensée organisée capable d’observation, de  perspicacité, apte à synthétiser et à critiquer. Sur le plan graphique, elle requièrt une maîtrise de la synthèse affirmée du portrait. Le mot « caricatura » a été employé pour la première fois dans la préface d’un album d’Annibal Carrache, peintre italien, en 1646.  Ce terme italien « caricare » signifie chargé. Son but : dénoncer une situation, faire rire, un rire grinçant ou gentiment drôle. La caricature s’ingénie à divertir mais pas seulement. Elle invite aussi à la réflexion. C’est pourquoi, une caricature n’est pas forcément comique. Elle peut susciter l’attaque, la polémique voire l’opposition. Elle peut exprimer un refus idéologique, le rejet des idées reçues et la contestation de la société, de ses institutions, du pouvoir en place. Au Moyen Âge, elle n’a pas encore cette fonction. Mais elle est  très présente dans les sculptures extérieures et intérieures des églises ou dans les miniatures : personnages grotesques, animaux fantastiques et symboliques.

La caricature au 19ème siècle

Au début du XIXe siècle, avec le développement de la presse, la caricature devient un élément de choix de la satire politique et sociale. Elle s’établit dans les pays où règne un climat libéral et démocratique comme  en Angleterre. James Gillray (1757-1815) laisse un grand nombre de caricatures de ses contemporains : hommes politique, membres de la famille royale, acteurs. C’était un bon moyen d’attirer le lecteur vers la lecture de ces journaux.

La caricature française sera influencée par le souffle anglais. Beaucoup de journaux humoristiques verront le jour, dont 3 fondées par Charles Philipon,  son meilleur représentant (1806-1862) : « La Caricature », « l’Eclipse » et le « Charivari » auxquels collabore  le plus grand de tous les caricaturistes, Honoré Daumier. Sa personnalité surplombe tout le XIXe siècle. Son oeuvre comprenant dessins, lithographies témoignent des charges contre la société de l’époque. Jean-Jacques Grandville autre grand caricaturiste de ce temps  illustra des livres de Balzac, des chansons de béranger, Florian et La Fontaine…. il excelle surtout dans la vie animale qui marque ses personnages. D’autres caricaturistes comme Henri Monnier ou Traviès ont laissé s’exprimer leur talent durant ce siècle.

caricature

Les caractéristiques de la caricature

caricatureLa caricature, c’est une figure déformée, triturée dont les traits sont délibérément exagérés et qui lui prête souvent un aspect comique. On trouve comme on l’a vu dans le paragraphe précédent ce type de figures dans les dessins de presse, dont une des proies favorites sont les personnages politiques. Mais pas seulement. Il peut s’agir de personnages renvoyant à une fonction particulière, le policier, la secrétaire, l’institutrice ou que sais-je encore. Le dessinateur va alors charger le physique du personnage de sa caractéristique psychologique liée à son rôle social jusqu’à le rendre ridicule.

La caricature et la bande dessinée

La figure caricaturale s’est imposée aussi dans la  bande dessinée. Le dessinateur force les traits de son personnage pour le rendre cohérent avec sa psychologie et son comportement. Du coup,  le physique outré des personnages marquent d’emblée  leur caractère, leur humeur. Je pense ici aux caricatures de  Bretecher, de Lauzier et plus récemment à celles du dessinateur Lupano Cauuet, autant de personnages grotesques dont j’ai postées quelques images ci-dessous… les auteurs de bandes dessinées trouvent le plus souvent leur inspiration dans la vie quotidienne des gens de leur époque et en donne un reflet à la fois vrai et comique.

caricature

Caricature : style » réaliste » ou simplifié

Le style graphique peut varier selon le dessinateur et son époque, comme le suggèrent les images ci-dessus. Il peut s’agir de caricaturer une personne réelle dont on reconnaîtra les traits, qui seront outrés. C’est le cas des caricatures de dessins de presse où les humoristes se moquent des personnages publiques, hommes politiques en particulier. En général, ils deviennent franchement laids et toujours risibles. Mais le dessinateur peut aussi créer ses personnages, comme dans la bande dessinée. Dans ce cas, l’invention d’une figure caricaturale demande à la fois observation et imagination. Observation parce-que souvent, il s’agit d’un type de caractère appartenant à une époque bien précise, à un milieu social bien particulier. Les détails sur le physique, les vêtements, la posture sont incontournables à maîtriser pour dépeindre de façon juste le personnage en question et en accentuer le grotesque. Amplifier, déformer, triturer : les distorsions sont infinies, mais pas arbitraires. Elles prennent sens dans la volonté de l’auteur d’affirmer un caractère de façon comique.

 

Comment inventer un visage caricatural par Pitgraf ?

Vous ne savez comment pas comment inventer un personnage original, aux traits bien marqués ? Vous refaites sans arrêt le même type de personnages sans savoir comment vous renouveler ? J’ai découvert une vidéo de Pitgraf, dessinateur dont je vous ai déjà parlé, qui propose une méthode pour inventer une figure caricaturale. Il s’agit d’un procédé efficace qui consiste à dessiner des formes extrêmement simples. Son outil ? un feutre noir à 2 pointes, une fine, une autre à section carrée plus épaisse, et un papier très lisse, qui évite au feutre de baver sur la feuille. Il crée directement  des petites silhouettes schématiques, une dizaine sur une feuille au format A4, sorte d’ombres chinoises qui donnent d’emblée l’idée d’uncaricature futur visage qu’il retravaillera ensuite. Je me suis empressée de tester son approche et j’ai invité mes élèves à faire ce travail. Cela fonctionne étonnamment bien. L’imagination se projette sur la base de l’ombre chinoise esquissée au feutre. A partir du contour, il structure l’intérieur du visage et la forme se modèle progressivement. Cela me rappelle le procédé de la tache sur le mur ou celui des nuages dans le ciel  dont parle Léonard de Vinci, formes floues suggestives sur laquelle l’esprit du créateur va rebondir et créer ses formes personnelles. L’imagination a besoin d’une base, d’un appui pour se projeter et inventer un univers de formes. Pitgraf dans sa vidéo vous montre une méthode simple et efficace pour cela. Je vous laisse en sa compagnie. Si la caricature, la bande dessinée vous intéresse, alors cette vidéo va vous en apprendre beaucoup.

 

 

2 thoughts on “Comment dessiner une caricature ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 19 =