L’anatomie artistique: un atout pour apprendre à dessiner

La géographie du dos est quelque peu complexe, et pour ma part, je regrette de ne pas avoir été l’élève d’une académie de dessin au 19ème siècle où l’étude approfondie de l’anatomie artistique était une matière incontournable. Quoiqu’il en soit, nous avons aujourd’hui internet et une multitude d’ouvrages à disposition pour combler ce que les écoles d’art ne dispensent plus avec autant d’assiduité et d’autorité qu’elles ne le faisaient dans les siècles passé…

Anatomie artistique. Grand dorsal et trapèze
le grand dorsal: dessin de jean Nocret 17ème siècle.

 

Comment  repérer  les muscles du dos?

Les 2 grands châles

anatomie artistique: trapèze et grand dorsalLes 2 principaux muscles du dos qui intéressent le dessinateurs sont le trapèze et le grand dorsal. Ils forment 2 grandes écharpes dont la pointe s’alignent sur la colonne vertébrale.

anatomie artistique;Le grand dorsal et le trapèze. Richer
Planche anatomique de Paul Richer

 

Le grand dorsal

Il prend naissance à partir  de la colonne vertébrale et du sacrum, et vient s’attacher sur les côtes et sur l’humérus (os du bras).

anatomie artistique : le grand dorsal
peinture d’Albert Edelfelt

Observez: il est constitué d’une partie charnue et d’une aponévrose, colorée en rose clair sur le dessin ci-dessus.  Cette aponévrose épouse les muscles profonds situés autour de la colonne vertébrale, qui forment 2 colonnes dans la région sacro-lombaire.

A retenir: il faut exprimer le volume de ces 2 colonnes musculaires qui forment souvent un renflement de part et d’autre  de la colonne vertébrale.

A retenir: De 3/4 et de profil, la ligne du grand dorsal se dessine à partir du creux de l’ aisselle. Elle descend et continue dans le dos au niveau de la taille: observez-la en cliquant sur  les dessins ci-dessous. N’oubliez pas que ce muscle s’attache sur l’humérus. c’est pourquoi nous le voyons disparaître sous l’aisselle.

anatomie artistique : le grand dorsalanatomie artistique : le grand dorsal

Le trapèze

C’est l’écharpe qui couvre nos épaules. Il se divise en 3 faisceaux:

  • le faisceau supérieur. Il s’insère sur le bord externe des clavicules près de l’épaule.
  • Le faisceau moyen. Il s’insère sur l’épine de l’omoplate.
  • Le faisceau inférieur. Il s’insère à l’extrémité interne de l’épine de l’omoplate.

anatomie artistique : schéma du trapèze

Les parties moyenne et supérieure forment la partie postérieure de la ceinture scapulaire, du terme latin scapula,   qui veut dire omoplate. Cliquez pour agrandir l’image ci-dessous.

anatomie artistique : ceinture scapulaire
La ceinture scapulaire vue de dos

 

A retenir: la ceinture scapulaire est indispensable à identifier si vous ne voulez pas que votre dos ait l’air d’ une planche à repasser. Pourquoi? tout simplement parce-que la ceinture scapulaire n’est pas sur le même plan que le milieu du dos. Le trapèze adopte le plan de l’épine de l’omoplate sur lequel il s’attache.  Observez la direction des flèches sur la peinture ci dessous. Cliquez pour agrandir.

anatomie artistique : la ceinture scapulaire
orientation de la ceinture scapulaire par rapport au dos.

Et vous ? Connaissez-vous la ceinture scapulaire ? Vous basez-vous sur cette ceinture pour vos dessin ?

Partagez votre expérience avec nos lecteurs en laissant un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =